Commune

de

Barbâtre

A+ a-

Manifestations

Quelles sont nos actions ?

Les élus de la Commune et du CCAS dont le mandat est prolongé jusqu’en Mai, les personnels...

Restez à la maison

JE RESTE CHEZ MOI, JE SAUVE DES VIES.

COVID-19 : numéros utiles

Le numéro vert qui répond aux questions sur le nouveau coronavirus (SARS-CoV-2, Covid-19) est...

CORONAVIRUS

STADE 3 : confinement jusqu'à nouvel ordre

ADPA (Allocation Départementale Personnalisée d'Autonomie) :

 

Allocation versée aux personnes dépendantes âgées de plus de 60 ans. Elle a pour objectif de financer des services d’aide à la personne favorisant leur autonomie dans les gestes quotidiens (toilette, déplacements, repas, courses, ménage…).   

La perte d ’autonomie est évaluée par un médecin ou une infirmière du Conseil départemental et s’appuie sur le certificat médical transmis par le médecin traitant de la personne et sur la grille AGGIR (autonomie, gérontologie, groupes iso-ressources).    

Le plan d’aide est élaboré par un travailleur social et validé en équipe pluridisciplinaire et mis en place après accord de la personne.    

    

Quelles sont les modalités d'attribution de l'ADPA ?

L’ouverture des droits est conditionnée à la reconnaissance par les services médico-sociaux du Conseil départemental d’une perte d’autonomie correspondant aux groupes iso-ressources(GIR) 1 à 4 (sur une échelle de 6 groupes que comprend la grille AGGIR*).  

Le montant de l’ADPA est calculé par les services du Conseil départemental en fonction : 

1.    du plan d’aide établi et  accepté par la personne âgée,

2.    des ressources de cette personne,

3.    en fonction d’un barème établi au plan national et réactualisé chaque année et qui est fonction du niveau de dépendance validé par les services du Conseil départemental.

La décision d’attribution est prise par le président du Conseil départemental du département de résidence, après avis d’une commission spécialisée. L’ADPA est alors versée chaque mois. 

Il est important de conserver tous les justificatifs de dépenses. 

    

Le versement de l’ADPA à un proche ne donne pas lieu à une récupération par l’État sur la succession de son bénéficiaire ou sur les donations qu’il a faites. Si votre proche fait appel à un service agréé ou s’il emploie un(e) salarié(e) à domicile, il pourra déduire de son impôt sur le revenu une part des rémunérations versées et non couvertes par l’ADPA dans la limite d’un plafond fixé chaque année. 

  

Pourquoi demander l'ADPA ?

Cette allocation permet à la personne âgée dépendante de : 

·      Faire établir un plan personnalisé d’aides à domicile qui tient compte des aides pour la réalisation des actes essentiels de la vie quotidienne (se déplacer, s’alimenter, s’habiller, assurer la toilette et l’élimination) et également certaines tâches domestiques (entretien de la maison, courses, préparation des repas) ;

·      Faire appel à des personnes rémunérés en chèques emploi service universel, des associations, des entreprises agréées proposant des services d’aide à domicile ;

·      Rémunérer une ou plusieurs personnes afin de l’aider dans les actes de la vie courante, de façon régulière ou ponctuelle ;

·     Financer d’autres dépenses : téléassistance, portage de repas à domicile.

* AGGIR (Grille AGGIR) :  

Cette grille est un référentiel qui sert à la gestion de l’allocation départementale personnalisée d’autonomie (ADPA). Elle permet d’évaluer l’autonomie d’une personne d’après l’observation de ses activités et de définir le groupe iso-ressources (GIR) qui lui correspond.    

La grille comporte dix critères discriminants: cohérence, orientation, toilette, habillage, alimentation, élimination, transfert, déplacement à l’intérieur, déplacement à l’extérieur, communication à distance.    

Le GIR est donc la mesure du degré d’autonomie de votre proche d’après la grille AGGIR. Cette évaluation est faite par le médecin ou l’infirmière qui viendra le voir. Il existe six « GIR »,numérotés de 1 (les personnes les moins autonomes) à 6 (les personnes les plus autonomes). Les personnes concernées par les GIR 1 à 4 peuvent bénéficier de l’ADPA. L’aide financière apportée par l’ADPA est proportionnelle à la perte d’autonomie.    

Cliquez ici pour télécharger le dossier de demande d'ADPA page 1 et page 2

 

N'hésitez à prendre rendez vous avec le CCAS qui vous apportera de l'aide dans vos démarches au

02 51 39 68 58


Chères Barbâtrines, Chers Barbâtrins, Chers Amis,

Nous connaissons et vivons une terrible épreuve, une crise sanitaire exceptionnelle, en confinement total pour certains, en veille ou en télétravail à distance, mais surtout en première ligne pour d’autres dont le métier et l’engagement exposent aux plus grands risques pour sauver des VIES.

MERCI ET BRAVO - C’est à ces derniers, médecins, soignants médicaux et paramédicaux, pompiers, gendarmes, aidants au domicile, personnels des établissements de retraite, des services communaux et intercommunaux, commerçants et personnels des commerces essentiels, bénévoles du Secours Populaire et des actions sociales, élus en charge des collectivités et des CCAS, que j’adresse personnellement et en votre nom à tous, de vifs remerciements pour tout ce qu’ils font depuis le début de cette crise , pour soigner, aider, soulager, rassurer, et sauver des VIES. Chapeau !

Les élus du conseil municipal qui poursuivent leur mandat, les membres du CCAS, les personnels de tous les services communaux, sont au travail à distance, parfois sur le terrain. Ils échangent entre eux et ne relâchent pas un instant leur détermination. Ils ne vous oublient pas.

SAUVEZ DES VIES, RESTEZ CHEZ VOUS !
Ce message que nous ne répèterons jamais assez, doit être pris au sérieux et respecté par tous. Le confinement, difficile à vivre, qui va durer encore plusieurs semaines, est la meilleure arme contre le virus qui menace chacun de nous.

BARBATRE, ne sera pas épargnée. Déjà nous comptons chez nous et sur l’Ile des cas de suspicions, des symptômes COVID qui nécessitent, soins, suivi et vigilance, et ne touchent pas que les personnes âgées. Attention aux rumeurs et fausses nouvelles qui veulent créer psychose et panique. Vérifiez les sources, n’y participez pas.

J’en appelle à chacune et chacun de vous, et je connais bien vos qualités, de courage, de tolérance, de solidarité, afin qu’elles soient mises en œuvre et nous permettent de franchir tous ensemble, avec un regard vigilant, des gestes généreux autour de nous, cette tempête exceptionnelle qui bouscule nos VIES.

J’ai confiance en vous. Soyons exemplaires, solidaires, bienveillants, et pleins d’idées pour occuper le temps, échanger en famille avec les amis, conforter par mail ou au téléphone les plus stressés, afin de donner de la positivité à cet enfermement temporaire . Nous avons cette chance à Barbâtre et sur l’Ile de disposer de maisons individuelles, de cours, de jardins, d’arbres en fleurs, de beaux espaces naturels, pensons à ceux qui sont emmurés à la ville ou sans abris.

Ne ménageons pas nos efforts pour ce vivre mieux à partager ensemble. Dans un encadré spécial, nous vous présentons les actions que nous avons initiées et mises en œuvre pour les plus exposés, les plus fragiles, les plus démunis, toutes celles et tous ceux qui ont besoin d’amitié et d’amour.

PENSEZ A EUX EN PRIORITÉ , PENSEZ AUSSI A TOUS LES AUTRES !
Avec nos meilleurs sentiments.

Au nom du conseil municipal et du Centre Communal d’Action Sociale,Louis GIBIER, Maire et Président du CCAS.